Investir dans la future génération Indonésienne grâce au micro-crédit pour les mères de famille

Indonésie
L'équipe In-Venture

          Au cours des dernières années, les taux d’accès à l’éducation ont sensiblement augmenté en Indonésie; toutefois ces améliorations ne profitent pas à l’ensemble de la population. Les enfants issus des milieux défavorisés ne sont pas encouragés à poursuivre leurs études et les taux de déscolarisation restent élevés au sein les ménages les plus pauvres. Militant pour la scolarisation des enfants dans tout le pays, YCAB a décidé de s’attaquer au problème à la racine et a élaboré un contrat social assez unique, en faisant de l’éducation la précondition d’accès aux services de microfinance.

 

YCAB s’est d’abord établi en tant qu’organisation philanthropique ayant pour mission l’éducation et la formation de la jeunesse indonésienne. La fondation a notamment créé des centres d’apprentissage permettant aux enfants de recevoir une éducation de qualité. Ils y reçoivent entre autres des cours d’entrepreneuriat afin de faciliter leur entrée sur le marché du travail. Toutefois, ces services restaient difficiles d’accès pour les enfants issus des ménages pauvres. Malgré la gratuité, le coût d’opportunité d’envoyer les enfants à l’école restait élevé pour ces familles. 

 

YCAB a ainsi décidé de cibler le développement économique des femmes afin de favoriser une éducation plus inclusive dans le pays. La soutenabilité financière est en effet clef pour la stabilité familiale, elle-même primordiale pour le développement des enfants. YCAB a ainsi parié sur le rôle catalyseur des mères de famille: leur indépendance économique est susceptible d’impacter celle de leurs enfants dans le futur, et pourrait ainsi permettre de dépasser le cercle vicieux de la pauvreté inter générationelle. 

Progressivement, YCab a affiné son modèle et a cherché la viabilité financière de ses projets à destination des femmes et la jeunesse indonésienne. Des projets lucratifs ont vu le jour afin d’encourager les femmes a gagner leur indépendance financière, via l’entrepreneuriat ou l’emploi.  YCab est désormais une entreprise sociale offrant des services de microcrédit aux mères de famille.

 

Depuis 2010, 116 000 prêts ont été accordés à des femmes, ces dernières doivent en échange signer un contrat certifiant que leurs enfants vont bien à l’école. Tout au long de la période de prêt de 20 semaines, YCab opère un suivi régulier de ses emprunteurs et des employés s’assurent de la mise en œuvre du contrat. Les prêts ont par exemple été utiles à la mise en place de microentreprises tels que la vente de street food, de boissons ou encore de produits artisanaux. Ces activités génératrices de revenu assurent à l’entreprise un taux de remboursement avoisinant les 92%. YCab présente donc un système de microcrédit unique, dans lequel les prêts sont accordés pour encourager l’épanouissement des femmes et des enfants, tout en combattant efficacement l’exclusion financière du pays .